homo-


homo-

homo- Élément, du gr. homos « semblable, le même ». homéo-. ⊗ CONTR. Allo-, hétér(o)-.

homo-
élément, du gr. homos, "semblable, le même".

⇒HOMO-, élém. formant
Élém. issu du gr. « semblable, le même », entrant dans la constr. de très nombreux termes sav. (subst. et adj.) et marquant l'idée de similitude de forme, de nature, de provenance entre des individus, des espèces, des éléments.
A. — ANAT., BIOL., PATHOL. :
homo-allèle, homoallèle, subst. masc. « Allèle identique à un autre résultant de mutations se produisant en un même endroit d'un gène donné et ne pouvant être distingué par recombinaison génétique » (d'apr. Méd. Biol. t. 2 1971)
homo-allélique, homoallélique, adj. « Qui caractérise un/des individu(s) présentant des gènes homoallèles ». Les populations à effectif limité tendent au contraire nécessairement vers l'état homoallélique (Tiers Monde, 1956, p. 103)
homogamétie, subst. fém. « Production de gamètes d'un seul type intervenant dans la détermination du sexe ». Ainsi les spermatozoïdes humains se rangent en deux groupes suivant leur constitution chromosomique, alors que les ovules sont tous identiques (homogamétie) (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 653)
homogamétique, adj. « Relatif à l'homogamétie ». Dans un premier type, la femelle est homogamétique et le mâle hétérogamétique possède un X sans partenaire ou un X avec un partenaire plus petit nommé Y (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964p. 698)
homogamie, subst. fém. « Union d'individus (mâle et femelle) qui présentent une ressemblance par certains traits physiologiques ou mentaux ». On dit qu'il y a homogamie quand il existe des mariages préférentiels dans la population, c'est-à-dire quand les individus possédant les mêmes caractéristiques se marient plus fréquemment entre eux que ne le voudrait le hasard (Tiers Monde, 1956, p. 109)
homogénèse, homogénie, subst. fém. « Mode de génération d'un être qui est produit par des êtres semblables à lui ». (Ds Méd. Biol. t. 2 1971, GARNIER-DEL. 1972)
homotransplantation, subst. fém. Synon. de homogreffe. Dans certaines conditions, des fragments de tissus peuvent être enlevés d'un organisme et être transplantés (...) dans un autre organisme de la même espèce (homotransplantations) (POLICARD, Histol. physiol., 1922, p. 154)
homotype, adj. « Relatif à l'homotypie ». La connaissance des organes homotypes simplifie singulièrement la recherche du plan commun de structure du squelette (E. PERRIER, Philos. zool. av. Darwin, 1884, p. 177)
homotypie, subst. fém. « Homologie morphologique entre des organes ou des éléments anatomiques qui ne se trouvent pas en position symétrique ». Les membres des vertébrés sont les parties du squelette pour lesquelles on observe particulièrement une semblable répétition; et le nouveau genre d'homologie qui en résulte est ce que Owen appelle l'homologie sériale [sérielle] ou encore l'homotypie (ID., ibid.)
B. — ZOOL., BOT. :
homobasidiés, subst. masc. plur. « Genre de champignons basidomycètes à basides unicellulaires ». Cf. hétérobasidiés, s.v. hétéro-
homocerque (-cerque, du gr. « queue »), adj. « Dont la nageoire caudale se compose de lobes identiques ». Chez les poissons actuels, la queue se termine au point de bifurcation des nageoires (disposition homocerque) (BOULE, Conf. géol., 1907, p. 87)
homochromie, subst. fém. « Aptitude de certains animaux à harmoniser de façon temporaire ou définitive leur couleur à celle du milieu ambiant ». L'existence et le rôle des phénomènes d'homochromie sont déjà envisagés. Dès 1830, J. Stark signale les changements de couleur des poissons et Shaw annonce que ces modifications protègent le poisson contre les prédateurs (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 419)
homothallique, adj. « Relatif à l'homothallisme ». La reproduction sexuelle chez les champignons, comme chez les organismes supérieurs, est à l'origine de ségrégations et de recombinaisons géniques, même dans les espèces homothalliques (car les individus y sont aussi génétiquement différents) (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 794)
homothallisme, subst. masc. « Caractère d'un organisme végétal dont les gamètes des deux sexes sont produits par un seul gamétophyte » (Envir. 1976)
C. — CHIM., PHYS., SC. DE LA NATURE :
homocinétique, adj. 1. [En parlant d'un ensemble composé d'éléments de particules] « Qui ont tous des vitesses identiques ». 2. « Relatif à un joint entre deux arbres, de même principe que le cardan, mais supprimant les variations cycliques de la vitesse angulaire de l'arbre mené que produit un joint simple ». Il faudra mettre un deuxième joint à croisillon ou monter, à la place de ces deux derniers, un joint dit homocinétique (CHAPELAIN, Techn. automob., 1956, p. 184)
homocyclique, adj. [En parlant d'un composé organique cyclique] « Dont toutes les chaînes fermées sont exclusivement formées d'atomes de carbone ». On se rendra compte de la complexité relative de ce noyau si l'on considère successivement : (...) un composé homocyclique à 6 atomes de carbone comme le benzène (PRIVAT DE GARILHE, Acides nucl., 1963, p. 15)
homodesmie, subst. fém. « Cristallisation caractérisée par des liaisons atomiques de nature identique ». Cf. hétérodesmie, s.v. hétéro-
homoèdre, subst. masc. et adj. « Cristal qui a toutes ses faces ». Synon. holoèdre. Le cristal, au point de vue purement géométrique, est homoèdre; mais au point de vue de la structure moléculaire interne, il est toujours, à coup sûr, hémièdre (PASTEUR ds Annales chim. et phys., t. 24, 1848, p. 450)
homoédrique, adj. « Qui a le caractère de l'homoèdre ». Une substance hémièdre peut donner des cristaux homoédriques, c'est-à-dire des cristaux où existent toutes les faces que demande la loi de symétrie (PASTEUR ds Annales chim. et phys., t. 24, 1848p. 449)
homoionique, adj. [En parlant de corps, d'électrolytes] « Qui possède un ion commun (avec un autre corps, un autre électrolyte) ». Un procédé commode pour obtenir une argile saturée par un type de cations donné (argiles homoioniques) consiste à désaturer l'argile par lavages successifs par une solution acide (CAILLÈRE, HÉNIN, Minér. argiles, 1963, p. 69)
homopolaire, adj. 1. « Qui caractérise la liaison entre deux atomes identiques, dont les charges électriques sont réparties également ». L'hydrogène est l'exemple typique d'une liaison homopolaire (DAUDEL, Fond. chim. théor., 1956, p. 137). 2. [En parlant d'un circuit magnétique ou électrique] « Dont tous les pôles ont le même nom ». Dans les alternateurs homopolaires ou à fer tournant, le rotor comprend (...) une série de pôles régulièrement distribués à sa périphérie, (...) tous les pôles nord sont sur une face du disque, tous les pôles sud sur l'autre (J. MERCIER, Radio-électr., 1937, p. 64)
homopolymère, subst. masc. « Corps résultant directement du monomère dans une polymérisation, et qui comporte un seul motif élémentaire ». Anton. copolymère. Les propriétés des copolymères statistiques sont intermédiaires entre celles des deux homopolymères qui auraient été obtenus en polymérisant séparément les deux monomères (CHAMPETIER, Chim. macromol., 1957, p. 75)
homosphère, subst. fém. « Terme proposé pour désigner la région de l'atmosphère s'étendant entre la surface terrestre et une hauteur de 80 km, dans laquelle la composition de l'atmosphère est presque constante, sauf de petites variations des constituants mineurs (CO2, O3, H2O) » (VILLEN. 1974)
D. — PHILOS., PSYCHOL., SOCIOL. :
homochronie, subst. fém. « Prédisposition héréditaire qui fait apparaître un trouble chez un individu, à l'âge où il était apparu chez un ascendant ». Or, il y a dans l'hérédité du suicide une loi que les psychiatres modernes appellent l'homochronie. C'est au même âge, et le plus souvent dans la même saison, que la mort volontaire s'observe chez une lignée de prédisposés (BOURGET, Geôle, 1923, p. 82)
homochronique, adj. « Qui appartient au même ordre chronologique qu'un autre sujet, qu'un autre élément ». Soit un monde spatial comprenant un ensemble d'éléments E parmi lesquels figure mon corps C. À chaque état de mon corps je dois admettre que correspond un état homochronique et synchronique de tout élément actuel de ce monde (G. MARCEL, Journal, 1919, p. 193)
homophile, adj. et subst. « (Celui, celle) qui est attiré(e) par un individu du même sexe. » Comment être homophile, chrétien, et le dire? (Le Point, 18 oct. 1976, p. 117)
homophilie, subst. fém. « Attirance sentimentale ou sexuelle d'un individu pour un individu du même sexe ». Certes, des circonstances particulières favorisent l'homophilie occasionnelle, qui s'achève en général avec la possibilité de rapports hétérosexuels (BERTR.-LAPIE 1970)
homopraxie, subst. fém. « Tendance héréditaire à exercer les mêmes pratiques qu'un ascendant ». Il va pour se tuer de la même manière que son père et que son oncle, d'un coup de pistolet. Autre indice d'hérédité : loi d'homopraxie (BOURGET, Geôle, 1923p. 244)
E. — LINGUISTIQUE :
homoglosse, adj. et subst. « On donne le nom d'homoglosses à des dictionnaires dont la langue d'entrée est un parler ou dialecte de la langue de sortie (qui est alors la langue commune) » (Ling. 1972)
homorgane (hom[o] + organe), adj. « Se dit de phonèmes qui comportent l'action articulatoire d'un même organe : b et u (= ou), sont homorganes en ce sens qu'ils ont l'un et l'autre pour processus articulatoire essentiel l'action des lèvres » (MAR. Lex. 1951)
F. — MATHÉMATIQUES :
homocentrique, adj. 1. [En parlant d'un cercle] « Dont le centre est le même que le centre d'un ou plusieurs autres cercles ». Synon. concentrique. (Dict. XIXe et XXe s.). 2. [En parlant de faisceaux lumineux] « Dont les rayons passent tous par un même point » (LITTRÉ-ROBIN 1865)
homofocal, -ale, -aux, adj. [En parlant d'une courbe, d'une surface] « Qui a un foyer commun avec une autre courbe, une autre surface ». Considérons la famille de quadriques homofocales (...). Par chaque point de l'espace passent trois de ces surfaces (H. POINCARÉ, Hyp. cosmogon., 1911, p. 186)
homotope, adj. « Qui est caractérisé par l'homotopie ». La détermination des sphères admettant une multiplication continue telle que les applications (...) soient homotopes à l'identité pour tout X (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 24)
homotopie, subst. fém. « Principe par lequel, pour deux applications d'un espace topologique dans un second espace topologique, il y a possibilité de passer de l'une à l'autre par une déformation continue ». C'est en appliquant la méthode des suites spectrales à des espaces fibrés convenables (...) que Serre a obtenu ses résultats sur les groupes d'homotopie des sphères (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964p. 26)
Prononc. et Orth. : [], [omo], ou [] en position inaccentuée. Att. ds Ac. 1935. Bbg. COTTEZ 1980, p. 186. - QUEM. DDL t. 7, 9, 14 (comp.).
Vitalité. Les termes composés à partir de ce préf. sont très nombreux et se sont multipliés au fil des découvertes aussi bien dans les sc. exactes que dans les sc. hum. Il s'en crée de très nombreux également par le jeu de l'anton. à partir des composés avec le préf. hétéro-. Homo- est en concurrence avec des élém. sav. tels que iso- et auto-.

homo-
Élément, du grec homos « semblable, le même ». Outre les mots traités à l'ordre alphabétique, on pourrait signaler de nombreux composés scientifiques archaïques ou rares, ainsi que des composés occasionnels, stylistiques. — Ex. : homo-allèle [omoalɛl] n. m.; homoallélique [omoalelik] adj.; homo-transplantation [omotʀɑ̃splɑ̃tɑsjɔ̃] ( Homogreffe); homo-ionique [omojɔnik] adj., etc.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • homo — homo …   Dictionnaire des rimes

  • homo- — homo …   Bendrinės lietuvių kalbos žodyno antraštynas

  • Homo — „Der vitruvianische Mensch“, Zeichnung von Leonardo da Vinci aus dem Jahr 1492 Zeitraum Piacenzium (spätes Pliozän) bis Gegenwart 2,5 bis 0 Mio. Jahre …   Deutsch Wikipedia

  • Homo — Cet article porte sur l Homme en tant que genre. Pour les articles homonymes, voir Genre humain, Homme (homonymie) et Homo (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • homo — homo·centric; homo·ge·ne·ity; homo·mor·phism; homo·ou·sian; homo·polar; homo·blas·ty; homo·cary·osis; homo·cary·ot·ic; homo·centrical; homo·centrically; homo·der·my; homo·drome; homo·erotism; homo·gam·ic; homo·genetical; homo·log; homo·log·ic;… …   English syllables

  • homo — (izg. hȍmo) m DEFINICIJA skupno ime koje u antropološkoj i zoološkoj klasifikaciji ima fosilni i današnji čovjek SINTAGMA homo cylindriacus (izg. homo cilindriákus) iron. knjiš. ekspr. pripadnik onih staleža iz 19. st. i iz prve pol. 20. st. koji …   Hrvatski jezični portal

  • Homo.de — Homo.net ist seit 1996 eine Online Community für Homosexuelle. Homo.net dient als überregionales Kontaktportal und Informationsportal für Schwule, Bisexuelle und Transsexuelle Männer im deutschsprachigen Raum. Das Angebot ist in allen Bereichen… …   Deutsch Wikipedia

  • HOMO — a Rom. significatione varie novatur. In iure feudali is primatio dicitur, qui, accepto feudo, domino tenetur militare. Al. Vasallus, olim quoque Baro et leudes. Irem quilibet praediorum tenens. Etiam cliens, famulus. subditus quivis. Aliquando… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • HOMO —         (лат.) человек. Философский энциклопедический словарь. М.: Советская энциклопедия. Гл. редакция: Л. Ф. Ильичёв, П. Н. Федосеев, С. М. Ковалёв, В. Г. Панов. 1983. HOMO …   Философская энциклопедия

  • homo — Element prim de compunere savantă cu semnificaţia egal , asemănător . v. homeo . [var. omo . / < fr. homo , it. omo , cf. gr. homos – egal]. Trimis de LauraGellner, 13.09.2007. Sursa: DN  HÓMO s.m. (Liv.) Denumire ştiinţifică a omul …   Dicționar Român


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.